lundi 21 mai 2018

Le juif heureux


L’imposture ou le cynisme de Hamas
Vouloir traverser la frontière, ce n'est plus une manifestation pacifique – mais, se fabriquer des martyrs pour les besoins de sa propagande reste la règle et la priorité de Hamas

Même pour la diaspora, le juif errant est mort
La résurrection de l'État d'Israël dérange la plupart des musulmans, tant mieux - fallait pas, pendant des siècles, faire des juifs ou des non-musulmans des sous-citoyens
Israël ne persécute pas les athées, les personnes non mariées, les femmes insoumises ni les homosexuels - c'est bien là, pour moi, tout ce qui fait la différence...

Balance ton Erdogan
Lors d'un sommet convoqué à Istanbul vendredi dernier par le président turc Recep Tayyip Erdogan, ce dernier des derniers n’a pas manqué d’accuser Israël d'user de méthodes dignes des nazis, ce qui n’est pas sans rappeler les aboiements émanant d’un bon nombre d’islamo-gauchistes français pro-palestiniens ou autres qui par leurs refus de nommer les réalités de l’islam politique dans notre société et dans le monde se font les complices d’assassinats de juifs dans notre pays

" Il n'y a pas de différence entre les atrocités subies par le peuple juif en Europe il y a 75 ans et la brutalité dont souffrent nos frères à Gaza ", a lancé le président turc
Le Premier ministre turc Binali Yildirim a pour sa part accusé Israël " d''imiter Hitler et Mussolini "

Qu’en dit Macron de la volonté de diaboliser Israël soutenue par les bouffées de délires de ce président turc qui n’a qu’un rêve, c’est de fusionner toutes les tendances du « monde musulman » dans l’objectif de constituer un bloc musulman pour tuer dans l’œuf toutes les tentatives d’asseoir la démocratie et la laïcité dans les pays, actuellement, dominés par des musulmans ? [ ??? ] - CRAB

Suite : Antisémitisme en 2018
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/antisemitisme-en-2018.html

Suite 2 : Erdogan et le Président - déroulé d’articles -
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Erdogan



samedi 19 mai 2018

Elisabeth Badinter - 2018


Une vraie féministe, " pas que féministe "...

SUITE : Elisabeth Badinter
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Elisabeth+Badinter


vendredi 18 mai 2018

Une aventure musicale




Khatia Buniatishvili, c’est une aventure musicale sans précédent
Voir et entendre Khatia Buniatishvili jouer, c'est à chaque fois un sentiment de sans égal - hyper féminine, elle est le cauchemar d’une gent « féministe » doloriste ( victimiste ) en passant par la pudibonderie sans frontière qui va de pair depuis la " basse chrétienté aux hauts de l’islam " quand, artiste raffinée, avec une gracieuseté malicieuse, elle inspire la volupté dès qu’elle apparaît sur scène vêtue de ses robes-fourreaux en lamé dont elle a le secret... puis elle joue ;
et là, c’est redécouvrir profondément une œuvre comptant parmi les plus connues, et la totale fascination de la regarder jouer emportée par la musique, puis de la suivre, très loin vers des rivages qu’Ulysse, même pas en rêve, n’aurait jamais imaginer explorer - CRAB

Vidéo : Une aventure musicale
http://blvids.free.fr/Kathia_Buniatishvili.webm

Suite :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/05/khatia-buniatishvili.html



mercredi 16 mai 2018

WALLÂDA DE CORDOUE (de); et de l'Anté-islam...


En 2009, j'écrivais et c'est toujours, plus que jamais, d'actualité dans notre époque où la haine de l'identité féminine passe pour une valeur culturelle respectable.
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/07/04/ante-islam.html


WALLÂDA DE CORDOUE ( de ) ; et de l'Anté-islam...
Je sais ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous -
pour cela aucune femme ne peut me cacher
ni ses cheveux ni son visage 
Crab
La princesse Wallâda de Cordoueavait inspiré à son amant, le vizir Ibn Zaydoun, ses meilleurs poèmes : « Bonheur ! Corps contre corps enlacés ; bouche contre bouche écrasées. Pur délice ! » Et, quand vint la séparation : « Tu t'es éloignée ; je me suis éloigné. Ni nos cœurs n'ont guéri ; ni nos larmes n'ont séché. »        
Vers de la poétesse
« sois prêt pour ma visite à l’obscurité,
parce que la nuit est la meilleure gardienne des secrets.
Si le soleil sentait l’étendue de mon amour pour toi,
il ne brillerait plus,
la lune ne se lèverait plus,
et les étoiles s’éteindraient d’émoi.»
Sukeina
Sukeina, fille de l’imam Hussein le martyr de Kerbela, arrière petite fille du prophète Mohamed ne s’est jamais voilée et cela malgré sa jeunesse, sa beauté et la noblesse de son rang elle refusa également d’abdiquer sa personnalité et ne consentit jamais au principe d’obéissance au mari : « Taa » ni au droit de ce dernier à la polygamie. Elle stipulait cette contestation de l’autorité masculine dans ses contrats de mariage
En outre; en récusant l’institution du Hijab cette féministe d’avant garde sapa son symbolisme en tant que séparation institutionnelle de deux espaces distincts, un espace privé réservé à la femme et un espace public géré par l’homme. Loin de se soumettre aux lois de la claustration, la pétillante Sukeina tenait, en effet, un salon littéraire à Médine et organisait des soirées interminables où se côtoyaient artistes, poètes et hommes de Lettres de diverses tendances et de différentes religions

Très fréquemment, les grands poètes de! '' ghazal '', poésie érotique, de l’école du Hijaz venaient à la résidence de Sukeina réciter leurs poèmes, vanter leurs talents et écouter les critiques. Aux cotés du célèbre Omar Ibn Abi Rabiaa on cite al Awas, Djarir mais surtout al Farazdak semble s’y être rendu quand il se trouvait dans les lieux
Sukeina ouvrait les discussions stimulait les débats littéraires, émettait des remarques, des commentaires sur l’emploi inadéquat d’un terme , d’un croisement , ou d’un motif inclus dans les vers cités les interventions de Sukeina relevaient une bonne connaissance de la poésie et de la culture de son époque

Elle a ainsi réussi à préserver l’école de la poésie « Ghazal » puisque ses adeptes étaient protégés et encouragés en bénéficiant de la caution des plus hautes sphères de la société médinoise
[.../...] Source Ikbal El Gharbi -  Université Ezzeytouna

Belle et mourir
Ce que l'histoire des religions nous a enseigné, c'est qu'une femme belle est un démon, qui ne peut que pervertir les hommes - qu'il faut la châtier - la tuer - la brûler
Aujourd'hui cette haine de la femme réduite à une peau de chagrin dans la plupart des religions monothéistes voit le flambeau repris par les islamistes - les voiles, la burqa ou le voile intégral en sont le révélateur le plus signifiant - Crab
Suite...

lundi 14 mai 2018

Abus sexuel – Viols - Article 2


Article 2 - Citation
...La question du non-consentement pour les moins de 15 ans
Article 2, qui se penche sur les abus sexuels sur des mineurs de moins de 15 ans, est au cœur des critiques. Il avait été question de créer une présomption de non-consentement : toute relation sexuelle entre une personne de moins de 15 ans et un majeur serait alors considérée comme un viol. Emmanuel Macron s'était dit pour en novembre. Finalement, le projet de loi ne reprend pas cette idée. Retoqué en commission la semaine dernière, il précise que « la contrainte morale ou la surprise « sont caractérisées par l’abus de vulnérabilité de la victime ne disposant pas du discernement nécessaire pour consentir à ces actes ».
« Ce texte ne va pas assez loin, tranche Sophie Auconie. On doit partir du principe qu’un enfant de moins de 15 ans n’est pas consentant. » Celle qui a participé au rapport sur lequel s’est appuyée la secrétaire d’État défendait une tout autre version. « Ce que je souhaitais, c’est qu’on inverse la charge de la preuve. Entre 13 et 15 ans, il est indispensable que ça soit l’auteur qui démontre qu’il y avait eu consentement et non la victime. Et 13 ans, je voulais qu’on considère qu’un acte de pénétration quel qu’il soit, soit qualifié de viol. Pour qu’une affaire de Pontoise ne puisse plus se produire. » Un amendement défendu par tous les partis sauf LREM, rappelle la députée. Fin de citation

Inacceptable
Je ne peux que me désolidariser de ce féminisme victimiste qui par le biais la proposition de modification de l’article 2 par Sophie Auconie entend fixer la majorité sexuelle à 15 ans
...en dessous de 13 ans considérer qu’un acte de pénétration quel qu’il soit, soit qualifié de viol - Ça je peux le défendre sans réserve, mais en aucun cas à partir de 14 ans*1, hormis dans le cas de viol avéré, qualifié de viol et non de l’absurde nov-délit " abus sexuel avec pénétration ", bien sûr...

Depuis quelques mois, la crétinerie en marche tient le haut du pavé, car si ces ruines de l’esprit de la veine de Marlène Schiappa ou quelques autres issus des rangs des féministes victimistes parvenaient à obtenir la majorité sexuelle à 15 ans, je ne peux oublier qu’à une époque, à présent, bien lointaine où la majorité des très jeunes filles semblait préférer les hommes un peu plus vieux " Elle " qui m’a donné, durant un temps, ces intenses moments de bonheur – hors, si cette proposition de loi venait à passer " Elle " que je n’oublierai jamais serait emprisonnée comme une criminelle ( cela me donne envie de vomir ), j’avais tout juste quatorze ans, elle avait à peine peine plus de 17 –

*1 : Sous le soleil exactement
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/sous-le-soleil-exactement.html

CRAB



dimanche 13 mai 2018

Despotisme et Liberté


Attaque au couteau à Paris

Despotisme et Liberté
Depuis la nuit des temps les despotismes orientaux Mésopotamien et des petites cités de la Méditerranée sont devenus les modèles de tous les conflits ultérieurs en Occident
Entre Est et Ouest, dans le conflit entre despotisme et liberté, ce sont les assauts théocratiques musulmans contre la démocratie ou la liberté ou encore les libertés individuelles qui font l’actualité

La haine du non-musulman
Dans les pays dominés par des musulmans, au nom de leur prophète et de leur religion de paix et d'amour, ce sont des musulmans qui saccagent les lieux de cultes des non-musulmans, persécutent, assassinent ou emprisonnent plus particulièrement les athées ou les femmes insoumises

Paris
Le musulman qui avec son couteau a tué un passant et blessé quatre personnes samedi soir dans le centre de Paris avant d’être abattu par les forces de l’ordre était né en Tchétchénie

Rappel des faits
Mais depuis le début des années 90 du siècle dernier les attentats islamistes systémiques perpétrés, dans notre pays, quand ce n’est pas au nom du peuple palestinien ou d’un antisémitisme séculaire contre les français juifs, contre l’ensemble de nos compatriotes au nom de l’islamisation en marche en Algérie, c’est au nom de Allahu akbar que le terrorisme assassine aveuglément dont lattentat exécutés samedi dernier 11 Mai dans le quartier de l’Opéra en est, une fois de plus, la pénible illustration - mais ainsi qu’à l’accoutumée, selon le dire émanant de personnalités très médiatisées ( les mêmes inévitables ) ces attentats n’auraient rien à voir avec l’islam, ce qui ainsi rabâché, d’une année sur l’autre, évite la critique des idéologies islamistes générées par une religion de « paix et d’amour »

Déséquilibrés ou terroristes
Qualifier de déséquilibrés les auteurs d’attentats femmes ou hommes c’est tenter de faire prendre pour de la folie la malfaisance islamique car, dès le plus jeune âge, sans l’endoctrinement dans la religion par sa famille et un environnement qui se fanatise ou se radicalise nul ne deviendrait un terroriste musulman - ( à quelques exception près )


Laxisme des pouvoirs publics
« Une attaque lâche et barbare qui ne peut se réclamer d'aucune religion et que nous condamnons fermement », a abondé la grande mosquée de Paris sur Twitter afin d’éviter le débat sur les origines et les raisons du fanatisme
Selon le porte-parole du gouvernement, malgré depuis deux ans le fichage S de ce musulman " il n’y a pas de moyen, malheureusement, d’empêcher ce type d’événement " - hors rien n’est plus faux, des moyens il en existes, plus particulièrement en commençant à l’école par enseigner le fait athée en contrepartie du fait religieux - CRAB -

Suites : Antisémitisme en 2018
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/antisemitisme-en-2018.html

Suites 2 : Les autruches de l’islamisme
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/les-autruches-de-lislamisme.html



lundi 7 mai 2018

Metropolis le déclin


Vivre selon sa nature
" Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas ; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur ". Sénèque
 
Phèdre et Hippolyte

De l’homme au monstre
" La Phèdre de Sénèque est la tragédie d'un impossible ailleurs. Au prologue Hippolyte danse son rêve de chasseur sauvage ; s'il succédait à son père il ferait de l'attique un territoire de chasse d'où serait bannie toute civilisation." - Florence Dupont

Tant notre esprit esclave en son obscurité
Ressemble au vieux captif qu'on met en liberté ;
A force d'habiter l'ombre fétide et noire,
Des splendeurs du soleil il n'a plus la mémoire.
Sa prison exiguë est un monde à ses yeux.
Reboul - L'esprit et les sens -

Les subtilités de l’école, discriminations pour racisme ou racismes ?
Dans les enseignements à l’École, sous le couvert de lutter contre les discriminations consistent à masquer aux écoliers un racisme majeur, c’est à dire plus exactement, depuis une bonne vingtaine d’années, un antisémitisme ravageur - cette « philosophie » a pour conséquence de faire accroire cette idée dans l’esprit des enfants que finalement le racisme est exclusivement le fait du blanc et ce en dehors de toute considération car dans la réalité ( si tant soit peu comique ) il n’existe que des individus à la peau plus ou moins claire mais aucun de couleur blanc ou noir – bizarre – bizarre...la nature - suis-je blanc comme la couleur de ce papier ou noir ainsi que la couleurs des caractères de l’écrit ?
En Afrique équatoriale le gabonais a la peau légèrement plus claire que le tchadien, mais nettement plus foncée que la peau de l’esclavagiste touareg nomade au sud du Sahel ou de l’africain des bordures de la méditerranée graduellement plus claire glissant du caramel dur au caramel mou...ect...ect... pour remonter jusque dans le 9_3 où rayonne l’honorifique Metropolis garante de la charia avec son très fréquenté siège institutionnel implanté Boulevard de la Lapidation...bon passons...

Une nouvelle forme de censure et de propagande qui ne dit pas son nom
Dans l’actualité, l’école contribue à masquer que le racisme ou l’antisémitisme qui était, dans notre pays, en voie d’extinction est désormais dû à une majorité formatée issue des milieux musulmans constituant une population antisémite fortement soutenue par des mouvements islamo-gauchistes pro-palestiniens, appuyée comble de la bêtise par quelques idéologues du genre Obono égérie d’un féminisme racialisé anti-universel, au surplus épaulée par des associations d’escrocs qui recherchent par tous les moyens en usant du concept « d’islamophobie » à faire passer la critique de la religion pour une « offense »

La liberté, qui n’ose la vouloir n’ose la mériter, vos enfants seront-ils les « victimes juives » de demain ?
La liberté qui s’inscrit sur les registres publics n’est qu’une chimère, il est urgent de casser ce miroir de dupes reflétant le décalage sidérant, effroyable entre la classe politique, les responsables platoniciens des programmes scolaires de l’Éducation Nationale et nos compatriotes majoritairement sans religion essentiellement préoccupés par la recherche permanente de l’éthique pour construire une société réellement égalitaire où lincivilisé séparatisme sexuel n’a pas droit de cité

La culture l’expression de la liberté, de l’indépendance d’esprit pourrait s’en aller à notre insu car aujourd'hui, à défaut de motif, une bonne partie de « l’élite » ment par habitude et les politiciens par électoralisme, aussi prenez garde, discutez avec vos enfants quand ils rentrent le soir de l’école car dans l’avenir certaines populations des enfants d’aujourd’hui pourraient être les victimes de demain car vous ne pouvez ignorer que l’islam est une religion de l’irresponsabilité dictant ce qui est ou n’est pas permisune idéologie qui entend concrétiser la disqualification de tout jugement individuel pour introniser une société privée de libertés individuelles, sans humanité, en un mot musulmane - CRAB

Suite : Antisémitisme - un silence assourdissant
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/05/antisemitisme-un-silence-assourdissant.html

Suite 2 : " foi ", " spiritualité " et " religion "
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/foi-spiritualite-et-religion.html

Suite 3 : Antisémitisme en 2018
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/antisemitisme-en-2018.html