dimanche 26 juin 2011

Au nom de la culture


Allégorie de la poésie - Rosalba Carriera -
Venise - 1673-1757-



La religion musulmane ne représente pas l'islam - mais l'étouffe - L'islam est une culture ( 1 ), un monde de lettrés, infiniment plus intelligent, qui ne se soumet pas à l'idéologie obscurantiste des codes d'irresponsabilités prônés par les textes de la religion musulmane
.
Comme Hypatie ( 2 ) au nom de la Culture, revendiquait sa singularité refusa de se convertir, de se soumettre aux autorités religieuses dans l' Alexandrie du début de la chrétienté

Par la suite des femmes arabes à leur tour insoumises ont été l'honneur de l'islam, parallèlement en '' occident '' d'un siècle à l'autre des femmes lettrées ont su à toutes époques écrire sur la condition de la femme...

Je n'ignore pas que ceux qui majoritairement parlent au nom des musulmans où écrivent sur l'islam ne sont pas les derniers à réduire l'islam à la religion sinon autrement ce serait remettre en cause l'interdiction de penser et pour eux le début de la fin... notamment comme à chaque fois qu'il s'agit d'introduire ou d'enseigner des matières qui font réfléchir et douter comme l'enseignement de la philosophie, de l’anthropologie et bien évidemment des droits de l’homme

Je prends un exemple, extrait d'un interviewe
Magharebia:
Dans la perspective d'un Islam féminin, comment expliquer les versets du Coran qui appellent à frapper les femmes ?
Gharbi:
L'Islam féminin garde en mémoire une lecture historique, une lecture relative, qui entre en contradiction avec une lecture littérale du texte. Cela veut dire que nous prenons les versets dans leurs contextes historique et géographique et qu'il y a des finalités dans l'Islam qui ne sont pas adaptables à toutes les époques et partout, qui ne transcendent pas les réalités actuelles. Le plus important est de concilier l'Islam d'aujourd'hui avec les valeurs globales, l'égalité entre les sexes par exemple, qui est devenue une valeur importante et établie dans notre vie contemporaine.
Les femmes les plus éminentes qui défendent l'Islam emploient les sciences modernes, comme l'histoire religieuse, la linguistique, la religion comparée de manière à prouver que ces versets ne transcendent pas le temps et les lieux, et que nous pouvons modifier et développer ces lectures à travers une compréhension féminine progressiste.
Fin de l'extrait

C'était trop compliqué de répondre que ce texte est obsolète, correspond à une période de l'histoire des arabes où les hommes bricolaient un code en fonction de ce qu'ils voulaient obtenir des femmes sans qu'elles aient leur mot à dire et leur déniait le statut de sujet

Puis plus proche de nous, surtout depuis Émilie du Châtelet, les féministes ( 3 )universalistes ont pris la parole, fini par faire entendre la parole des femmes sur la place publique

Suite à partir de la page

( 1 ) Wallâda de Cordoue

( 2 ) La Culture assassinée par une bande de fanatiques

( 3 ) Savantes lettrées...

Crab – 26 Juin 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.