jeudi 29 mai 2014

Artistes en Tunisie


Un excellent reportage sur ARTE + 7 ( 28 Mai 2014 ) commenté par Serge Moati, traduit la réalité tunisienne à travers le prisme des artistes : montre la liberté menacée par les islamiste ou les fous de dieu
Des hommes mais surtout, bien au-dessus de toutes les mêlées, des femmes artistes, de grandes femmes artistes, toutes non voilées, qui ne veulent pas se retrouver enfermées dans la cuisine du logis et réduites à faire des enfants : peintres, auteures, réalisatrices, danseuses, plasticiennes, fines politiques etc.
Toutes non voilées parce qu'elles savent que le premier objectifs des islamistes c'est de voiler les femmes et qu'il n'y a pas d'islam modéré
Voiler les femmes c'est sur ce sujet que s'achève le reportage*1, et c'est important de le faire observer quand dans mon pays, la France, je vois des irresponsables islamophile défendre le port du voile ( ce qui est le comble de la crétinerie ) au nom de la laïcité quand ce n'est pas comble du comble au nom de la liberté de conscience
[ *1 : à la fin du reportage une voix de femme chante : « vous avez voulu nous faire taire, nous fatiguer, nous voiler...]
'' Parlez pour vous '', leurs répondent ces femmes artistes refusant, avec fermeté, que des pseudo-laïque leurs disent après la révolution « on est tous musulmans »
Ces femmes savent, ont parfaitement compris, ce que signifie porter le ( les ) voile « quand des « françaises » ne le savent pas »
Femme artistes qui n'attendent rien du coté d'Allah parce qu'elles ont parfaitement conscience que le féminisme universel ne s'occupe pas ni de la couleur de la peau ni des religions : qu'il n'y pas de féminisme islamique ni Kto, que de toute façon, le racisme majeur est de considérer la femme inférieure à l'homme :
d'autant plus navrant de constater, d'entendre, dans mon pays, des personnalités publiques ( par exemple du genre Aymeric Caron ), des animateurs à la télé française, des associations ( genre MRAP ) ou personnalités politiciennes ( y compris dans l'actuel gouvernement ) hurler à l'islamophobie quand '' on '' sait de façon évidente que le corps de la femme ni la nudité ne devrait-être ni en Tunisie ni en France un objet de discussion
Le corps de la femme emprisonné dans le vêtement islamique, c'est le signifié et le signifiant de l'interdiction de bouger d'où l'importance de ces femmes tunisiennes qui choisissent la danse pour déclarer le port du voile illicite, fort heureusement aidées en cela par des artistes hommes rappelant avec humour que l'on ne né pas musulman
Femmes et hommes artistes en Tunisie vivent quotidiennement dans la peur de subir le pire venant des islamistes tout en s'efforçant de ne pas céder à la peur, mais tous partagent cette idée majeure, que rien ne justifie de mourir en martyr ;
Soyez en sûr, ce n'est pas rien de le penser, ce début du droit de bien vivre ICI, s'inscrit dans un processus nouveau, d'après révolution, de rejeter les imaginaires arrières mondes ( paradis-enfer ) dans les poubelles de l'histoire : sonne le glas de toutes les tentatives d'installer un État religieux dans le '' monde arabe '', de fait, d'en finir avec les formes de prostitution théocratiques que prend parfois le fascisme dans les '' mondes musulmans ''         Crab - 29 Mai 2014
Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/la-vie-sans-dieu.html


http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/corps-de-femme.html
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/29/la-vie-sans-dieu-5379965.html


http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/28/corps-de-femme-5379299.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.